Un trio qu’il est possible de scinder. Ces oies sont habituées aux hommes et vivent depuis leur naissance avec le couple de parents; elles sont en semi-liberté; le jars est une oie des Flandres, race belge au bord de l’extinction; un échange avec une oie des flandres femelle est possible. le prix est à négocier; les oies se trouvent dans la région de Philippeville mais je peux donner un rendez-vous du côté du Brabant Wallon ou Namur.